© 2018 LUC Rugby 

September 8, 2019

April 27, 2019

March 30, 2019

November 10, 2018

November 3, 2018

October 27, 2018

October 20, 2018

Please reload

Recent Posts

[COUPE] Lausanne UC - GePLO | Nyon

November 4, 2016

1/7
Please reload

Featured Posts

LUC - Hermance

October 20, 2018

  Après la tartine que vous avez due vous fatiguer les yeux et l’esprit à lire la semaine dernière, cette semaine le résumé du LUC se veut plus digeste, plus léger, en quelque sorte un diet-résumé. Afin de ne pas causer une indigestion de mots à ceux de nos estimés lecteurs pour lesquels le régime littéraire est savamment contrôlé, le moindre paragraphe pesé, nous allons en vernir directement au fait. 

 

  Un avertissement néanmoins, le style étant plus direct, veuillez éloigner les personnes sensibles à l’excès de ponctuation de l’écran.

 

 

  Scène 1, extérieur, temps frais, la brume se lève sur le lac :

 

  Côté cour, entrent en scène 23 hommes affublés d’un maillot bleu à rayures frappés d’un hibou. Côté jardin le même nombre d’acteurs en maillot noir et vert frappé d’un dragon.

 

  Un coup de sifflet retentit !

 

  Le match commence directement dans le vif, le jeu est plutôt fluide, et la gonfle passe de main en main sans s’approcher des lignes de but respectives. Soudain, sur une percée plein champ, le LUC parvient à casser la ligne défensive adverse, et finit en terre promise. 5-0

 

  15 minutes se passent sans que le score évolue, les deux équipes se testent, Hermance est venu avec des intentions, et le combat est âpre. Le LUC a un peu de mal à imposer son jeu, et souffre dans les contacts avec les physiques joueurs du bout du lac. C’est finalement en parvenant à écarter à l’aile que Sebby parvient à contourner les hommes du dragon et à aplatir. Transformé. 12-0

 

  Le combat physique s’intensifie, et les LUCiens commencent à souffrir sous les coups de boutoir de ses adversaires du jour. Ceux-ci s’orientent vers du jeu d’avant, c’est sur des mauls qu’ils atteignent l’en-but local, héritent d’une mêlée à 5 et finalement marquent après un départ du 8 suivi de quelques pick-and-go. 12-5 Mi-temps

 

 Au retour des citrons, le LUC repart vaillamment à l’attaque remonté après une fin de première mi-temps pas à leur avantage. Ils tentent de ramener le jeu sur leur point fort, la vitesse et le jeu ouvert, et après quelques temps de jeu, puis une pénalité jouée rapidement, c’est Bastien qui parvient à marquer sur l’aile pour son dernier match à domicile (sniff). Un des poteaux de but mal intentionné choisit de se mettre dans l’axe de la balle pour empêcher la transformation de passer, 17-5

 

  C’est Par la même recette qu’en première mi-temps, grâce à ses avants que Hermance se remet dans le match. Ils reprennent possession de la balle et commencent à camper dans le camp des locaux. Pénalité pour eux, 17-8. Le jeu haché profite aussi parfois au LUCiens qui passent une pénalité, rapidement suivie par une nouvelle pour Hermance sur un maul de 40m. 20-11.

 

  Le jeu est de plus en plus brouillon et agressif. Les 10 minutes suivantes ont néanmoins été rendues agréables par l’installation, grande première historique à Dorigny, d’une buvette avec tireuse, café et gâteaux. Si ça ne convainc pas les derniers résistants de venir passer leurs samedi après-midi au bord du terrain… Ah, et pénalité de Hermance. 20-14

 

  Au bout de ce match qui finit de manière un peu brouillonne, c’est finalement Jamel qui vient pourfendre la ligne adverse pour planter une dernière banderille. Bonus acquis, 25-14. Une éclaircie de courte durée puisque quasiment sur la sirène, Hermance relance un maul, fait rentrer tous les joueurs de la ligne dedans façon tortue béglaise, et va aplatir un essai qui leur offre le bonus défensif. 25-21, score final.

 

 

  Entracte

 

 

  Scène 2, extérieur, grand soleil :

 

  Une foule s’est amassée sur les bords du terrain, d’anciens, de nouveaux, et de badauds de passage. Les joueurs et l’arbitre entrent en scène. Les cris de la foulent résonnent jusqu’à Hermance.

 

  Le match démarre bien pour le LUC qui, grâce à une belle pression de Swaggy dès le coup d’envoi, oblige les visiteurs à aplatir dans leur en-but. Mêlée à 5. Le LUC butte sur la ligne, tous essayent, mais la défense des joueurs d’Hermance est efficace, et ils parviennent à repousser les assauts et finalement à récupérer la gonfle et à se dégager. 

 

  Les deux équipes alternent la possession, et après 10 minutes de jeu équilibré entre les 22m des deux équipes, c’est finalement Hermance qui finit par trouver la faille, en décalant habilement le numéro 4 qui surgit dans un espace laissé juste un peu trop grand entre deux défenseurs à proximité de l’en-but. 0-7

 

  Néanmoins, à part cette faute défensive, le jeu est plutôt équilibré dans les premières 25 minutes. Hermance semble avoir plus de puissance physique et domine les collisions, que ça soit offensivement ou défensivement. Le LUC parvient quand même dès qu’il écarte un peu plus à rompre la ligne, mais n’arrive jamais au bout. Finalement à la 30è minute, c’est dans un espace laissé vacant au bord du ruck que le 9 s’engouffre et va aplatir entre les poteaux. 0-14.

 

  Le LUC a besoin de points, et sur une pénalité lointaine, sort sa botte secrète, son arme de précision, un croisement entre Johnny Wilkinson et Mamuka Gorgotze, qui enfile une pénalité de plus de 40m comme de rien. 3-14

 

  Le répit est de courte durée, 3 minutes après, c’est le 13 d’Hermance qui passe plein champ, et redonne à son équipe encore plus de marge. 3-21, puis 6-21 après une pénalité de Jôôône. Mi-temps

 

  Dès le retour des vestiaires, Hermance reprend les devants, et marque encore un essai entre les perches. 6-28, bonus en poche.

 

  S’ensuivent 30 minutes où le LUC reprends du poil de la bête, commence à poser son jeu face à un Hermance qui semble soit fatigué, soit rassasié. Une première fausse alerte donne un en-avant du LUC juste avant d’aplatir ce qui aurait été son premier essai. Puis mention spéciale à un coup du sombréro – coup de pied à suivre de FX qui donne juste un peu trop de force à son ballon et ne parvient pas à l’aplatir, le volleye en l’air derrière pour un éventuel partenaire, pour ce qui aurait pu être un grand essai. Malheureusement un visiteur s’interpose et applatit. 

 

  C’est finalement ce même FX qui plante son 2ème essai en 2 match après une superbe percée de Rouponne (qui sort une performance d’homme du match méritée), relai de Jaune, et une finition pas évidente avec encore un adversaire à éliminer en puissance. Transformation de Juju. 13-28.

 

  Les LUCiens poussent, les LUCiens se donnent, mais il est trop tard. Même la malchance s’en mêle quand Juju rate une pénalité dans ses cordes. La densité physique des visiteurs y est pour beaucoup, car les hommes du Hibou peinent à avancer au contact et à libérer des bons ballons. Sur la sirène, c’est finalement Hermance qui crucifie les locaux. 13-35, score final.

 

 

 

  La défaite est amère, mais aujourd’hui Hermance a vraiment mérité sa victoire. Les LUCiens se consolent avec un excellent repas d’équipe chez son sponsor le Lacustre, dont l’esprit d’équipe ne sort que grandi. Les entrainements vont être studieux cette semaine pour aller ce Samedi chercher une deuxième victoire à l’extérieur à l’entente Neuchâtel-Yverdon.

 

  C’est le moment de vous signaler que ce match sera pour la première fois dans l’histoire du LUC retransmis en direct sur swiss-sport.tv ! Pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer soyez nombreux à nous regarder :

 

http://www.swiss-sport.tv/events/950-neuchatel-yverdon-lausanne-university-club?medium=1449&fbclid=IwAR2VYE35JzKrlzVPQXqLcA-LogCCElC1Icsxls1p97oqt_DiM_-fyArIUOc

 

 

 

Merci aux photographes présents ce weekend, Jonathan Picard, photographe professionnel qui nous a gentiment donné 3 photos pour ce résumé, et chez qui vous pouvez aller télécharger à un prix raisonnable des photos hautes résolutions sur www.jonathan-picard.com/lucrugby

 

Un grand merci aussi à Greg Brunat qui nous a envoyé les superbes photos qui sont sur la galerie du match disponible dans l'onglet galerie de ce site! 

 

Ah... Et raté pour le résumé plus court...

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter