© 2018 LUC Rugby 

September 8, 2019

April 27, 2019

March 30, 2019

November 10, 2018

November 3, 2018

October 27, 2018

October 20, 2018

Please reload

Recent Posts

[COUPE] Lausanne UC - GePLO | Nyon

November 4, 2016

1/7
Please reload

Featured Posts

LUC - Stade Lausanne

September 22, 2018

Comme le superbowl, la finale de la league des champions, l'eurovision, la tournée d'adieu de Charles Aznavour, ou le moment où il n'y a plus de joueur français dans le tableau de Roland Garros; on a beau savoir que ça va arriver, se préparer mentalement en se disant que ça se produit chaque année, mais ça a quand même une saveur particulière. Un derby. On l'attends toujours avec un peu plus d'avidité que les autres matchs, la croix sur le calendrier est un peu plus grosse, au stylo rouge. De plus, pour votre dévoué reporter de guerre, votre Albert Londres de l'Ovalie helvète, il s'agira là du premier derby vécu comme supporter et non comme joueur... C'est moins drôle mais ça fait moins mal.

 

A peine réveillé, une excitation particulière fait frémir mes méninges, vaquant vers le terrain au bord du lac, que d'aucuns appellent le plus beau du monde, et qui par ces dernières journées de beau temps estival, mérite bien cette appellation. Une petite vérification anxieuse des horaires de match, ils n'ont pas changés depuis des années mais on sait jamais. Justement cette année, pour faire place à un match de l'ERL avant le match de LNA, ils ont changés. L'excellence A est à 12h20. Vite ! Un petit café et il est temps de se préparer au choc. Une fouille rapide de l'armoire pour, entre les T-shirts de tournées, les anciens polos, marcels, et autres articles estampillés du fier hibou LUCien, arriver à dénicher le dernier polo en date. La journée va être longue au bord du terrain, donc on se jette vite fait dans le sac une bouteille d'eau, un peu de ravitaillement, et une petite roteuse si le temps se fait long au bord du terrain...

 

Sur place les équipes s'échauffent. Alors se sentant un peu inutile on se surprends à tourner autour en marmonnant des conseils à voix basse, pour ne pas non plus déranger, à gueuler un peu sur les joueurs qui s'échauffent comme si ça allait leur donner un regain de motivation. On sert un peu à rien à part à planter l'ambiance, à rappeler aux joueurs l'importance que revêt ce match en plus du simple résultat comptable. Le terrain est en train d'être mis, les arbitres se préparent, les quelques autres supporters qui ont compris que le match était à 12h20 commencent à apparaître. Les équipes sont en ligne, le coup de sifflet retentit, le derby lausannois à démarré, première manche, l'excellence A.

 

 

L'équipe alignée par les coachs à de la gueule, et a l'air d'avoir pas mal préparé son match, car non seulement elle démarre en monopolisant le ballon, mais elle l'utilise plutôt bien. Les joueurs ont l'air de savoir ce qu'ils font, les choix sont plutôt justes dans l'alternance avants 3/4 et ça avance. Finalement après plusieurs phases d'avants, le LUC marque un bel essai par Basile, qui signe un joli retour sous le maillot universitaire. Transfo de Romain. Moins de 5min de jeu, 7-0

 

Les LUCiens remettent les mains sur le ballon et jouent bien pour revenir dans le camp Stadiste. Le combat est présent, mais pas déloyal comme il a pu l'être dans des derby précédents. La bonne pression du LUC les fait avancer, et finit par amener Romain dans l'en-but. Il transformera lui-même son essaI. 14-0

 

La logique voudrait que les LUCiens continuent leurs efforts, continuent à jouer selon le plan de jeu et continuent à enfiler les points comme des perles... Mais ça serait mal connaître le LUC et les LUCiens, et dans la plus pure tradition du hibou, nos ouailles se perdent, et se rendent le match compliqué tout seuls. Le reste de la mi temps sera donc moins élégant, ponctué de plus de fautes de main et de choix, et se terminera même par un essai du stade entre les poteaux. 14-7

 

 

Au retour de la mi-temps, sur l'une des premières actions, le LUC se fait transpercer plein centre à cause de quelques plaquages manqués. 14-14.

 

A cet instant, l'expression faciale d'un homme torturé à petit feu commence à apparaître sur le visage de Jérôme. Didier commence à marcher nerveusement sur le bord du terrain en vociférant sur les joueurs, les supporters, bref, ça commence à sentir le match un peu gâché tant le LUC semble capable de mieux. La seule anecdote valant la peine d'être narrée est la splendide « Samy » de Jojo qui, de son poste de 15 vise un ballon haut, puis, ayant mal apprécié la position ou la vitesse, se retrouve à devoir tenter un flying kick du dragon pour essayer (et rater) d'atteindre la balle avant le rebond. Il se consolera en sachant qu'il a aussi gagné le titre d'homme du match, réalisant ainsi un doublé de la win/loose assez rare.

 

A 20 minutes de la fin du match, Face aux monts au soleil, le LUC annonce un brillant réveil, remet enfin son jeu à l'endroit, et fait complètement craquer les stadistes. Pêle-mêle il y a un essai à l'aile sur une chichi validée de Romain, un ballon porté emmené à dame par Basilou, Un essai final de Jojo, et tout cela nous amène un score final de 36-14. Les coachs et supporters lambda comme votre dévoué se détendent enfin, certains détendent aussi un poil leurs cordes vocales en direction du banc stadiste. Bravo aux LUCiens, la roteuse maintenant tiède trouve enfin son utilité. Une bonne chose de faite.

 

 

 

 

Interlude : ERL vs Morges U14. Le match des U14 commence par une superbe action d'envergure des joueurs de l'ERL qui foutent un peu la misère aux LUCiens en arrivant à enchaîner une dizaine de passes sans en-avant pour aller marquer en coin. Franchement le match était vraiment intéressant, des jeunes lausannois très valeureux déjà (eh oui, elle n'a pas attendu le nombre des années) ont clairement dominés des Morgiens qui ont malgré la domination aussi su s'exprimer parfois. Un budget spécial de 10 kinder buenos et 5 canettes de coca a immédiatement été débloqué par le président dictateur général pour tenter de recruter les jeunes talents. Affaire à suivre...

 

 

Les abords du terrain sont maintenant très pleins, On voit apparaître de polos LUCiens de modèles plus anciens que certain des joueurs sur la feuille de match. Les visages familiers apparaissent, se saluent comme si ils s’étaient quittés hier. Pour certains c'est peut-être vrai, pour d'autre hier remonte probablement au dernier derby... L'ambiance est bonne, les deux équipes sont remontées, Les stadistes comme à leur habitude sont restés du côté Chavannes du terrain. L'arbitre donne le coup d'envoi.

 

 

 

Le début de match est tout à l'avantage des LUCiens. Comme en excellence A, le LUC met son jeu en place très rapidement, et semble réciter sa partition. La première action amène déjà les universitaires jusqu'à l'en-but du stade, et leur offre une pénalité mettable bien que très décentrée. Malheureusement les LUCiens la ratent. Ils reprennent néanmoins le contrôle de la gonfle et dans la minute suivante trouvent la faille. Essai d'Edward transformé par Isma, 7-0

 

Le match continue d'être propre côté LUC, mais un plaquage haut offre 3 points aux stadistes dans l'une de leur première incursion dans le camp des locaux. 7-3. Le LUC ne panique pas et reprends le contrôle du jeu. Les arrières parviennent à amener le jeu dans les 5m de la ligne d'essai, quelques phases plus loin le LUC hérite d'une mêlée excentrée à droite, Geoffrey reçoit le ballon à pleine vitesse, oblige les défenseurs à monter sur lui, et libère un caviar pour Juju, qui fait 1m et aplatit. L'ambiance côté supporters du hibou est bonne, et le score aussi. 12-3

 

5 minutes plus tard, sur une mêlée encore plus excentrée à droite, le LUC balaye le terrain jusqu'à l'aile gauche et c'est encore Edward qui marque, après un beau travail des avants au centre du terrain. 25 min de match, 19-3. Les supporters sont déjà soulagés, dans les tribunes ça parle de bonus, et au vu du début de match c'est compréhensible.

 

Puis dans les 5 minutes qui suivirent, un changement radical semble s'être opéré dans les têtes et dans le jeu des deux équipes. Le stade reprends du poil de la bête, parvient à enchaîner les temps de jeu, et réduit le LUC à la défense. Malheureusement certains plaquages sont manqués, et c'est sur les 10 dernières minutes de la partie que le Stade marque par 3 fois, pour passer juste devant le LUC à la pause. Comme contre GPLO, les moments de craquage du LUC sont courts, mais meurtriers... 19-22

 

 

 

La deuxième mi-temps gaspillera moins d'encre. En gros 20-30 minutes de jeu entre les 40 du stade et les 22 du LUC, où celui-ci ne fait que défendre. Certes, ça ne romps pas, mais on ne vois pas très bien comment le LUC pourrait revenir sans ballons. Finalement autours de la 30ème minute, Le LUC romps et laisse le stade marquer son 4ème essai. Le public est dépité. Pour le moment le stade à le bonus offensif, et laisse le LUC avec 0 points. 19-29

 

Les locaux vont rassembler leurs forces et se jeter dans la fin de ce match pour inverser la tendance. Sur une belle action de tout le terrain, le LUC bute à 2m de l'en-but. C'est finalement Julian qui permet à l'équipe de se relancer grâce à une belle conclusion au mouvement initié. La transformation est passée en drop par Isma, pour laisser plus de temps aux locaux pour revenir. 26-29

 

Il reste de l'espoir, 5 minutes de jeu, mais malheureusement le stade parvient à mettre la main sur le ballon et à ne plus laisser de chances aux LUCiens de revenir. Ils ajouteront même un dernier essai sur un beau coup de pied rasant dans les dernières minutes, qui sors le LUC du bonus défensif. Score final 26-34

 

Mauvais jour pour le LUC en LNA, mais il reste beaucoup de matchs pour se refaire, et un retour à Chavannes qui est déjà coché sur tous les calendriers. Rappelons nous de la belle victoire de la réserve, et vive le LUC

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter